La Charte de l’Observatoire de la transformation digitale

Une charte qui nous engage
Charte observatoire signature

La Charte de l’Observatoire de la transformation digitale est un document qui nous engage et qui précise le cadre dans lequel nous souhaitons intervenir.

  1. La transformation digitale sera humaniste. Tout projet qui négligerait la dimension humaine est voué à l’échec. Un travailleur sous pression, un utilisateur négligé, une humanité piétinée : c’est cela qu’il faut éviter.
  2. La transformation digitale sera politique. Parce que dans un monde globalisé où les changements sont aussi inattendus que brutaux, le besoin de gouvernance se fait ressentir chaque jour davantage.
  3. La transformation digitale sera francophone. Le numérique, qui raccourcit les distances et rapproche les gens, est un formidable accélérateur pour le développement de la langue française.
  4. La transformation digitale sera européenne. Pressé par des empires mondiaux, la « vieille Europe » a encore son mot à dire. C’est dans ce cadre-là que nous voulons agir et nous exprimer.
  5. La transformation digitale sera universelle. A l’heure où les inégalités se creusent et où les tenants du protectionnisme font entendre leur voix populiste, il convient de répéter que le libre-échange a amélioré les conditions de vie de millions de personnes dans le monde.
  6. La transformation digitale sera ouverte. Nous voulons inclure tous les publics, non seulement les femmes et les minorités souvent reléguées au second plan mais aussi et surtout cette France périphérique qui se sent à l’écart de cette révolution.
  7. La transformation digitale sera pédagogique. Parce que si l’on veut que tout le monde soit acteur de ce nouveau monde, il nous faut éduquer inlassablement. Parce qu’avant d’agir, il faut d’abord comprendre.
  8. La transformation digitale sera collégiale. Nous ne prétendons pas tout savoir et nous croyons à la force de l’intelligence collective. D’où notre ambition de fédérer les acteurs de la transformation digitale.
  9. La transformation digitale sera écologique. Ce n’est pas parce que l’on n’imprime plus un mail que l’on protège la planète. C’est une obligation d’autant plus forte que les engagements signés lors de l’accord de Paris sont extrêmement contraignants.
  10. La transformation digitale sera attentive. Attentive aux besoins et aux avis de ses contributeurs et experts. Attentive à ne pas vous inonder d’information dans un monde atteint d’infobésité.

Avril 2018

 

 

PARTAGER

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*